Fabrication du verre

Le procédé de fabrication du float consiste à verser le verre en fusion (environ 1 100 °C) sur un lit d’étain, fondu à une température moyenne de 800 °C.

La densité du verre lui permet alors de flotter (d’où son nom) sur ce bain d’étain.

Il confère au verre une planéité parfaite qui est préservée par un lent refroidissement du verre jusqu’à 700 °C.

C’est à cette température que le verre devient solide et transparent.

Vous trouverez sur ce lien suivant la description de la fabrication du verre float.

C’est ce procédé qui permet de fabriquer les plateaux de verre que nous utilisons pour vos fabrications.

La fabrication du verre flotté (float) nécessite beaucoup d’énergie dans son processus de fabrication.

L’augmentation du coût de l’énergie (notamment du gaz) impacte fortement le prix du verre.

Au delà des augmentations du prix de la matière première, il nous est facturé deux surcharges complémentaires :

Une surcharge énergétique (“ES”) est appliquée mensuellement pour chaque augmentation de 1 €/MWh du coût du gaz TTF

Une surcharge carbone mensuelle est appliquée pour chaque augmentation de 1 € du coût des quotas carbone EUA